Vivre en Macronie Année 1: Les premiers de cordée mai 2017-mai 2018

Vivre en Macronie est un pamphlet piquant publié par Ant Éditions. Il compile des dessins d’actualité pertinents réalisés par Allan Barte lors de la première année du mandat présidentiel d’Emmanuel Macron.

Partagés des milliers de fois sur les réseaux sociaux, ils dénoncent avec beaucoup de lucidité une élite soucieuse de préserver ses intérêts.

Leur auteur se distingue par ses études de communication politique et son décryptage aiguisé d’ annonces souvent trompeuses. Partial dans son interprétation des faits, auparavant militant, plutôt à gauche, l’artiste qui n’a jamais cru aux promesses du chef de l’état a un processus de réalisation assez classique.

Ses productions sont toutes sourcées, il s’inspire d’articles tirées des hebdomadaires français les plus crédibles, Le Monde, Libération, Le Figaro entre autres. Il prend plaisir à reprendre les propos les plus retentissants pour les reproduire. Enfin, il apporte sa vision documentée, incisive et loufoque avec un talent certain.

Dans ce premier volet intitulé  Les premiers de cordée, il dénonce avec brio les dérives libérales décomplexées et le favoritisme auquel se prête notre gouvernement. Il met particulièrement en relief le mépris de ses représentants et l’évidente imposture écologique. Le contrôle des médias, leur léthargie et complaisance sont également une cible récurrente.

Le dessinateur qui a commencé à esquisser des animaux, fut repéré par son maître Lewis Trondheim après s’être fait connaître avec le blog, La vie du Lutin, le journal intime truffé de fautes d’orthographe d’un enfant de 8 ans. Il a ensuite réalisé deux albums chez Delcourt avant de se lancer dans Napalm fever un récit prenant édité par Gallimard dans lequel il traite du conflit Vietnamien à travers les yeux d’un photo reporter. Il a également participé à des adaptations de bandes dessinées en séries télévisées d’animation.

Depuis, cet ennemi de la bien-pensance parvient à nous faire sourire et nous tenir en haleine avec des images qu’il distille gracieusement sur le net et met à disposition de grandes organisations internationales.

Avec génie, il a su créer un décalage entre des illustrations naïves, enfantines et des phylactères corrosifs. Il a réussi à saisir l’essence de la Macronie, c’est à dire des déclarations dédaigneuses et arrogantes, des réformes injustes toujours formulées en douceur par des communicants bien coiffés et polis. La caricature qu’il propose de notre dirigeant semble assez réaliste tout autant que l’excès de confiance qu’il lui prête.

Il nous régale avec un humour sans cesse renouvelé apportant une réelle bouffée d’air et une alternative salutaire dans un pays ou la contestation peine à se faire entendre.

Le second volet est en cours de préparation, il paraîtra en octobre 2019 et devrait être un peu plus épais.

L’œuvre d’Allan Barte est réjouissante et inspirée bien plus que les propositions de nos dirigeants qu’il critique avec beaucoup de finesse. Parce qu’il éveille le sens critique de ses lecteurs en les « faisant rire et penser », il s’inscrit magnifiquement dans la longue tradition française du dessin de presse à laquelle il fait honneur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s